Il y a quelques jours, je vous ai raconté que je m'étais lancée dans la préparation de conserve de foie gras. J'avais peur de me louper, je n'en avais donc fait qu'une, - le reste étant destiné à être consommé poêlé (ou congelé, puis poêlé). Et bien je regrette, car en fait ma conserve était bien stérile.
On s'est décidés à faire honneur aux deux gentils canards qui nous ont offert leur foie ce soir, surtout que comme on sort danser le rock et la salsa aprés, on aura de quoi éliminer!
Le seul bémol, c'est que je n'ai pas assez salé les foies. Pour la peine, on a testé le sel calédonien que la maman d'Arnaud a ramené de leur caillou: du sel naturel de Gü, "récolté manuellement depuis plus d'un millénaire dans la lagune de la baie de Poum"...
Avec ça on a de quoi faire nos bobos à fond, à côté des ringards qui en sont encore à la fleur de sel... ;-p